Rheinische Zigarren, historisch

Le gouvernement du Reich ayant exproprié malgré leur protestation les Alsaciens de Rhinau, le maire de cette localité réclame l’ouverture d’une manufacture de cigares.

Paris, 16 novembre. – M. Seyler, maire de Rhinau, est aujourd’hui à Paris. Rhinau est cette petite ville d’Alsace dont les habitants depuis bien des lustres, possédaient quelques terres en Allemagne. Le gouvernement allemand décida de les exproprier et, malgré les protestations des habitants, cette expropriation s’accomplit il y a quelque mois. Le Reich a bien promis de verser une indemnité de 777.000 marks, soit environ 7 millions de francs, mais cette somme n’a pas encore été versée. Aussi de nombreuses familles de Rhinau qui vivaient du produit de leurs terres situées au-delà du Rhin, sont-elles dans la misère. M. Seyler est donc venu à Paris pour demander aux Pouvoirs Publics d’autoriser la construction dans sa petite ville, d’une manufacture de cigares où pourraient travailler ses administrés. On sait que l’Alsace est une grande productrice de tabac et autrefois les gens de Rhinau fabriquaient déjà des cigares.

(L’Ouest Eclair, Journal républicain du matin, Rennes, 17 novembre 1938, N° 15347)


Stichworte:
 
 
 

Kommentar abgeben: